Evaluations de stage

L'accès aux évaluations est réservée aux internes adhérents à l'AIMGER via le site : http://www.apeasem.org/gelules/

La réalisation de la thèse conditionne l’obtention du titre de Docteur en médecine.

Sans avoir soutenu sa thèse, impossible de s’installer ni de remplacer au-delà de 3 ans après la fin théorique de son internat. Attention : les périodes de disponibilité ou de congé maternité n’allongent pas ce délai ! Il est donc indispensable de commencer à réfléchir à son sujet de thèse dès le début de l’internat, car une fois l’internat terminé et les remplacements débutés, il est bien difficile de consacrer du temps à la réalisation de sa thèse !

Grâce au DMG, vous pouvez assister à des cours de méthodologie (méthode quantitative, méthode qualitative) ainsi qu'un cours d’introduction à la recherche clinique fait par les chefs de clinique du DMG. Un cours sur la soutenance est en préparation.

La liste des thèses soutenues avec la composition des jurys (peut aider pour composer son propre jury) est consultable au DMG. 

Les demi-journées de formation sont aussi là pour vous donner du temps pour faire votre thèse ! Il est donc indispensable que vous fassiez remonter au DMG les lieux de stage hospitaliers où les demi-journées de formations sont refusées. L’idéal, lorsque vous faites votre planning en début de semestre, est que vous informiez vos collègues et chefs de vos absences, que cela soit pour assister à un cours ou pour travailler votre bibliographie chez vous. Une demi-journée de formation ne doit pas vous être refusée au motif que vous réalisez un travail personnel si la continuité des soins est assurée !

 

Déroulement du travail de thèse :

Nous vous conseillons la lecture du livre de Paul FRAPPE : Initiation à la recherche en médecine générale, disponible au DMG et à la BU.

 

- Trouver son thème : Le meilleur thème, c’est celui qui vous plait. Pour réaliser sa thèse, il faut compter en moyenne 1 an, alors autant prendre un sujet qui vous intéresse un minimum ! Dans le cadre d’un internat de médecine générale, le mieux est de prendre un sujet de médecine générale. Le plus souvent, l’idée part d’une consultation qui vous a marqué et qui a fait naître une réflexion en vous.

Certains thèmes vont intéresser particulièrement le Conseil de l’Ordre et pourront bénéficier d’un encadrement particulier (interlocuteurs, logistique). Il s’agit des thèmes d’éthique, déontologie, santé des médecins, histoire des institutions, exercice professionnel… Le prix de thèse est également décerné par le CDOM. Le CDOM a voté que les questionnaires de thèses pourraient être diffusés auprès des médecins en fonction de certains critères ou du thème.

 

- Faire un peu de recherches bibliographiques. Objectif : savoir si vous avez de la matière à traiter, s’il existe des angles intéressants sous lesquels l’aborder et si c’est un thème qui a déjà été traité des millions de fois. Dater systématiquement les documents recueillis et noter les références. Le mieux étant aussi de télécharger Zotero sur ce site. C'est gratuit et cela permet d'enrigistrer au fur et à mesure les données bibliographiques sous le format Vancouver (d'une page pubmed par exemple il prend directement les informations !) et de sortir votre bibliographie en un clic ! Des formations sont proposées à la BU régulièrement, pour cela allez sur MGcampus ou sur le site de la BUL'association des chefs de cliniques de médecine générale FAYR-GP a publié un tutoriel pour Zotero très pratique et synthétique : cliquez ici pour l'obtenir. La faculté de Rennes 2 a également créé un guide méthodologique qui vous aide dans l'installation de Zotero et l'intégration automatique des données à partir de votre espace ENT ! Pour y accéder, cliquez ici.

Sites conseillés :

Sudoc : répertorie toutes les thèses existantes

Google Scholar

Pubmed / Medline : la Bible des articles indexés ! Vous pouvez vous créer un compte gratuitement « My NCBI » et réaliser une veille documentaire. Pour accéder au tutoriel réalisé par FAYR-GP, cliquez ici !

Cairn.info : pour les thèmes plus socio-psychologiques

BDSP : Banque de données de Santé publique

DREES : Direction des études économiques et statistiques

INPES

Nous vous rappelons que par le biais de l’ENT, vous avez accès à de très nombreuses ressources en ligne auxquelles la BU de Rennes est abonnée. Pour y accéder, vous devez vous identifier sur votre compte ENT puis onglet Documentation, Ressources électroniques, Santé.

 

- Trouver son directeur de thèse. Cela peut-être votre maitre de stage, un PU-PH, un chef de clinique, un chercheur qui n’est pas médecin… Dans tous les cas, il faut que cela soit quelqu’un en qui vous avez confiance, qui sera capable de vous aiguiller et de répondre rapidement à vos interrogations, bref quelqu’un de fiable. Diriger une thèse n’est pas une chose facile, c’est un travail bénévole qui prend du temps. Ne vous découragez pas si une personne refuse de diriger votre thèse, cela peut-être un grand service qu’on vous rend. N’hésitez pas à demander des noms aux personnes que vous rencontrez. La liste des médecins formés à la direction de thèse et ceux ayant déjà dirigé des thèses sera rendue accessible au DMG. De nouvelles sessions de formation pour les maitres de stages vont être organisées par l’APEMEG (l’association des maîtres de stage).

 

- Refaire une recherche bibliographique approfondie. Vos données doivent être les plus récentes et les plus pertinentes possibles. Des articles, rapports officiels, recommandations, livres… peuvent constituer votre bibliographie. Ne lisez que ce qui vous sera utile !

- Réaliser des entretiens exploratoires. Objectif : rencontrer des personnes qui sont expertes dans le sujet et qui vous disent ce qu’elles en savent, trouver des idées, mettre en lumière des aspects du problème. Ces entretiens doivent être totalement ouverts (vous ne devez pas arriver avec une liste de questions mais laisser la personne parler). Votre directeur de thèse peut vous aider à rencontrer les bonnes personnes pour votre sujet.

 

- Elaborer sa question de recherche : A partir de votre recherche bibliographique et de vos entretiens exploratoires, vous allez pouvoir dégager une question précise à laquelle vous souhaiterez répondre : votre question de recherche. Votre question devra être concise, ciblée, pertinente et faisable.

 

- Choisir sa méthodologie. Quantitatif ou qualitatif ? C’est votre question de recherche qui vous donnera la réponse.

Si vous souhaitez mesurer, comparer, la méthode quantitative sera la plus adaptée et vous traiterez des données issues de questionnaires, qui seront analysées par des statistiques.

Si vous souhaitez analyser, interpréter les raisons d’un comportement, la méthode qualitative sera la plus adaptée et vous traiterez des données issues d’entretiens. Vous trouverez ici un guide méthodologique pour la recherche qualitative faite par le DMG de Nice (la première page ne concerne que les étudiants niçois, mais le reste est très complet).

Vous ne pouvez pas choisir votre méthode avant d’avoir élaborer votre question de recherche !

Attention : tant que votre fiche de thèse n’est pas validée, vous ne pouvez pas commencer à diffuser votre questionnaire à quel qu’organisme ou médecin que ce soit.

 

 

- Soumettre votre fiche de thèse : Pour que votre sujet soit accepté par le DMG, vous devez soumettre une fiche de thèse à la commission thèses du DMG (Voir rubrique Fiche de thèse). La commission thèse se réunit une fois par mois. Entre 20 et 30 fiches de thèse sont analysées à chaque session. La validation de votre sujet en tant que sujet de médecine générale vous dispense de réaliser un mémoire de DES. Il faut parfois soumettre sa fiche de thèse plusieurs fois avant qu’elle ne soit acceptée définitivement. Ne vous découragez pas ! Si la commission thèse vous demande de retravailler votre fiche de thèse, c’est pour éviter que vous partiez dans une mauvaise direction. Des pistes d’amélioration sont données dans le commentaire de la commission thèse. La validation de votre fiche de thèse vous permet également d'ajouter 20h à votre compteur !

Si vous n’avez pas de directeur de thèse, n’hésitez pas à envoyer votre fiche de thèse un peu plus tôt à la commission thèse. Elle pourra vous conseiller sur des personnes à solliciter pour votre direction de thèse.

 

- Rédiger votre questionnaire et le diffuser si vous faîtes du quantitatif.

- Réaliser vos entretiens et les retranscrire au fur et à mesure, en totalité, si vous faîtes du qualitatif.

 

- Analyser vos données.

L'analyse des données en quantitatif se fait par statistiques. L'association des chefs de clinique de médecine générale FAYR-GP a créé un tutoriel pour Excel pour vous apprendre à analyser facilement vos données : cliquez ici pour l'obtenir.

L'analyse des données en qualitatif : décontextualiser, recontextualiser, ça veut dire quoi ?

Une fois que vous avez retranscrit la totalité de vos entretiens, vous allez identifier des thèmes (par exemple prise en charge du diabète) et des sous-thèmes (médicamenteuse, règles hygiéno-diététiques, psychologique, sociale) et lancer une recherche dans vos entretiens à partir de mots-clés (par exemple pour le premier sous-thème médicament, traitement, antidiabétique, hypoglycémiant, insuline, injection...).

Cela va vous permettre de retrouver des extraits d'entretiens correspondant à ces sous-thèmes que vous allez regrouper soit dans un immense tableau Excel que vous aurez créé (en notant bien à chaque fois le numéro de l'entretien correspondant) soit dans des logiciels d'analyse qualitative comme Nvivo. Ce logiciel est payant mais possède une version d'essai gratuite pendant un mois. Cliquez ici pour obtenir un guide d'utilisation (après Excel, c'est bien aussi !). Vous découpez donc vos entretiens en faisant du copier-coller (un même extrait peut entrer dans plusieurs thèmes), c'est la décontextualisation.

Une fois que vos entretiens ont été découpés dans tous les sens et que vous n'avez plus rien à en tirer, vous allez n'utiliser que votre tableau de données et analyser vos résultats. Essayer de leur donner un sens, c'est la recontextualisation. C'est cette analyse que vous allez présenter dans votre thèse à la partie Résultats.

 

- Rédiger.

La rédaction de la première partie peut se faire en même temps que l'analyse des données.

Pour vous aider dans la rédaction de votre thèse, la personne référente de la faculté est Mme Le Bihan (qui remplace Mme Le Masson), vous pouvez la contacter par mail isabelle.le-bihan@univ-rennes1.fr

Une thèse suivra toujours le même plan qui est celui de la structure IMRaD : Introduction, Méthode, Résultats, Analyse, Conclusion.

La première partie correspond la plupart du temps à la présentation de votre thème de recherche (historique bref, description clinique s'il s'agit d'une maladie, prise en charge actuellement recommandée, présentation du contexte éventuel de votre travail...).

Vous devez ensuite décrire la méthode que vous avez choisie et la justifier.

Vient ensuite la présentation des résultats, issus de l'analyse de vos données :

La discussion consiste toujours en la confrontation de vos résultats qualitatifs ou quantitatifs avec les données de la science (d'où l'intérêt de la recherche bibliographique!).

Lorsque vous rédigerez votre bibliographie, vous devrez vérifier que toutes les données sont encore accessibles (notamment les articles sur Internet). La rédaction de la bibliographie doit suivre les normes de Vancouver. Le Logiciel gratuit Zotero peut vous aider dans cette rédaction. Le tutoriel mis au point par Fayr-GP (voir plus haut dans la partie recherche bibliographique) vous explique comment intégrer votre biblio dans Word.

 

Dates-butoir :

Il faut compter environ 1 an pour réaliser sa thèse. Il est important de planifier votre travail et penser relativement tôt à la composition de votre jury.Trouver une date qui convienne à tous est parfois un véritable casse-tête!

Votre jury sera présidé obligatoirement par un PU-PH. Les autres membres seront 2 universitaires dont un MCA/PA en médecine générale, +/- invité (pas forcément universitaire) et votre directeur de thèse. La liste des universitaires est fournie par la Scolarité.

N’oubliez pas de demander à la Scolarité une liasse de documents où les règles de rédaction de la thèse (entre autres) sont expliquées !

- 3 mois avant la soutenance : Remise du titre de votre thèse à la Scolarité.

- 6 semaines avant la soutenance : Remise du 1er exemplaire de votre thèse (qui pourra être modifiée ensuite), de la composition de votre jury et délivrance du permis d’imprimer signé par le Président de l’Université et le président de votre jury.

- 3 semaines avant la soutenance : Remise des exemplaires définitifs de votre thèse : 1 par membre du jury + 2 exemplaires pour la BU. Déposition du formulaire d'enregistrement à la BU.

- Jour J : Soutenance avec présentation type Powerpoint et questions du jury. Les soutenances se déroulent de fin septembre à fin juin. N'oubliez pas de réserver la salle de pot de thèse (au 02.23.23.44.60) pour décompressez après !

 

Félicitations, vous êtes Docteur !